• Par amour, Raoul (Depardieu) offre sa femme à un inconnu (Stéphane, Dewaere) en lui demandant de la rendre heureuse, de lui faire retrouver le sourire.

    Ben évidemment ! Le duo Depardieu-Dewaere en pleine forme. Toujours ce ton décalé chez Bertrand Blier. Beaucoup d'humour. Des dialogues cultes !

    Pour ceux qui ne connaissent pas...Ne vous privez pas.


    votre commentaire
  • Tout le talent de Gérard Philippe, immense acteur disparu trop tôt.

    Des dialogues superbes, des personnages secondaires tonitruants (Noël Roquevert en "Fier-à-bras" le Maréchal des Logis : jouissif), un film plein de rebondissements.

    Allez les jeunes et moins jeunes, faîtes-vous plaisir: regardez-le !!!

    Christian-Jaque (1952)


    votre commentaire
  • Tout commentaire serait peut-être superflu, non ?

    Chef-d'Oeuvre. Vu 5000 fois. Connais les dialogues et les chansons par coeur, évidemment. Je préviens tout de suite: moi, je suis un pro-Shark.

    J'en redemande encore.

     

    Jerome Robbins et Robert Wise (1961)


    votre commentaire
  • Film au thème bien d'actualité...

    Un projet de complexes immobiliers en Galice. Une entreprise sidérurgique peut-être dépassée. Un plan social. Des manifestations.

    Et puis...Des chômeurs qui chôment.

    Chonique sociale que ne renierait sans doute pas Ken Loach, me semble-t-il, mais "à l'Espagnole".

    Film dur. Beau film. Un acteur très talentueux (Javier Bardem).

    En y repensant un peu, on s'aperçoit qu'il y a des motifs de se réjouir quand même, dans toute cette morosité. L'énergie de la Lutte, l'Amitié (même de circonstance), l'Humour, et puis l'amour, évidemment.


    votre commentaire
  • Faudrait que j'invente des mots pour décrire ce que je pense de ce film.

    Tout y est très intense. A chaque fois que je le regarde, c'est une immersion. Un risque aussi. Les personnages et les sentiments sont profonds. Almodovar les anime, les aime, les aime tous, avec leurs qualités et leurs défauts. Beaucoup de tendresse, une violence qui est celle de vivre, d'aimer, de se séparer, de se perdre...

    Pour celles et ceux qui ne l'auraient pas vu...N'hésitez pas. En version original si possible. L'espagnol a cette force, ce caractère...Laissez-vous entrainer !

     

    Pedro Almodovar, Espagne (1999)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique